Césaire à tout va et à toutes les sauces,
C'est le parti qu'ont pris nombre de gens ici.
Des bribes de textes sur fond de négoce.
Quel triste rendu pour de si beaux écrits.

Qu'il est simple à l'artiste de se faire valoir
En prenant au poète quelques lignes d'un texte,
Et de crier bien fort à qui veut le croire
Que l'inspiration résulte du contexte.

Cette supercherie peut duper le passant.
Elle peut séduire aussi l'amateur éclairé.
Mais elle se trompe pas l'honnête artisan
Qui connaît la valeur de l'ouvrage achevé.

Depuis que l'on chante l'année du jubilé
Ses écrits sont jetés en pâture à la rue.
Affichages, graffitis, arts, publicités,
On copie du Césaire sans aucune retenue.

Rendez donc à César ce qui est à César !
Cessez donc d'essaimer à chaque coin de rue
Quelques phrases succinctes, des mots pris au hasard,
D'oeuvres de l'écrivain que vous n'avez pas lues.


Jean luc Toussaint Pimenta da Costa

Connexion :